Les romancières de l’Histoire

Trois auteures s’attachent à brosser le portrait de trois femmes d’exception, au destin hors du commun, mésestimées ou à l’histoire parfois tourmentée.

14h15
Café littéraire
Galerie du Conseil

Annie Degroote

La kermesse du diable, Presses de la Cité

Après une jeunesse au couvent et son mariage avec un homme qui la répugne, Renelde Van Eyck, fille d’un brasseur réputé, assiste au siège de Lille par les troupes de Louis XIV. Elle connaît alors la honte des pestiférés et voit la mort l’effleurer. Alors qu’elle pense enfin trouver la paix grâce à son travail de dentellière, elle va croiser le regard de l’étrange monsieur Grégoire. Chasse aux sorcières, peur de Satan, idylles interdites, les événements vont se précipiter en une infernale semaine pascale.

Comédienne, dramaturge et romancière, Annie Degroote s’attache à faire revivre sa région, le Nord, à travers son histoire, ses traditions et ses habitants.

Catherine Rihoit

Jane Austen, Écriture

Dès ses écrits de jeunesse, Jane Austen prend le contrepied de l’émotion larmoyante où baigne la production de son époque. Elle sera dès lors à l’image de ses héroïnes : indépendante, préférant, aux conventions de la bonne société, les plaisirs individuels ; aux élans déraisonnés, les jugements pesés. C’est peut-être là que réside sa réussite : en avance sur son temps, elle coïncide avec les aspirations féminines actuelles.

Romancière et biographe, Catherine Rihoit débusque les moindres détails de l’existence de Jane Austen et décrypte sa vie et son œuvre dans cette biographie romanesque.

Isaure de Saint-Pierre

Marie, Albin Michel

Louis XIV a vingt ans lorsqu’il s’éprend de la nièce du puissant ministre Mazarin, Marie Mancini, qui le séduit par sa culture et sa sincérité. Loin de s’en réjouir, Mazarin s’en inquiète. Depuis de longs mois, il mène des négociations de paix difficiles avec l’Espagne et l’une des clauses du traité prévoit le mariage du jeune Louis avec l’infante d’Espagne, Marie-Thérèse. Marie est rapidement éloignée de la cour et mènera dès lors une vie d’errance.

Auteure de nombreux romans et biographies historiques, Isaure de Saint-Pierre fait revivre des personnages hors du commun. Elle s’empare ici de la vie tumultueuse et méconnue d’une femme contrainte à l’exil, esquissant en creux le portrait troublant de Mazarin.