Horizons Russie

Sur la trame complexe de l’histoire de la Russie, entre la fin d’un monde et le renouveau, Hélène Carrère d’Encausse, Irène Frain et Olivier Rogez racontent les idéaux et les déceptions de ceux qui ont construit et qui ont subi le passé de ce pays.

17h
Salle des Mariages
Animé par Christine Ferniot

Hélène Carrère d’Encausse, La Russie et la France, Fayard

La Russie et la France. De Pierre le Grand à Lénine, d’Hélène Carrère d’Encausse, c’est l’histoire du rendez-vous manqué de deux puissances sur près de trois siècles. L’historienne de la Russie raconte l’opiniâtreté des souverains Romanov à vouloir être les égaux de la France, tant ils voyaient de la puissance et de la liberté dans le siècle des Lumières, la Révolution et la culture française. Tandis que la France, pétrie de vanités, s’est évertuée à repousser avec méfiance une Russie à la culture apparemment barbare.

La plume de l’Académicienne, Secrétaire perpétuelle depuis 1999, éclaire au prisme de l’Histoire les actuelles relations franco-russes.

Irène Frain, Je te suivrai en Sibérie, Paulsen

Revenue sur les traces d’une jeune femme qui a croisé les grands hommes de son temps, Irène Frain nous fait une nouvelle invitation au voyage. Qui est cette Pauline Geuble qui a fasciné Dumas et Dostoïevski ? Partie de sa Lorraine natale en 1820 pour exercer son métier de modiste à Moscou, elle s’amourache d’un riche aristocrate, Ivan Annenkov, admirateur de la France des Lumières, qu’elle suivra jusqu’en Sibérie où il sera déporté pour avoir fomenté un complot contre le tsar.

L’enquête de l’ancienne journaliste dépeint le portrait d’une femme forte et passionnée qui, aux côtés de sept autres épouses, défie les obstacles dressés devant elle pour soutenir les condamnés décembristes.
.

Olivier Rogez, Les hommes incertains, Le Passage

En 1989, du haut de ses vingt ans, Anton décide de quitter la maison familiale perdue dans un village sibérien pour rejoindre à Moscou son oncle Iouri, membre éminent du KGB. Autour d’eux la fièvre de la Perestroïka s’est emparée de leur pays et la chute du mur de Berlin va entraîner celle de l’Union soviétique. Dans cette ville bouillonnante, Anton tente de garder un regard humain et accompagne la folle destinée de personnages déboussolés par l’époque ou portés par le vent de la liberté.

Olivier Rogez, lauréat du Grand Prix SGDL du premier roman 2017, embarque son lecteur dans le récit de la fin d’un monde dans lequel les personnages essaient d’influencer le cours des événements.