La condition des femmes

De la Belle Époque à la Seconde Guerre mondiale, du faste de la vie artistique des années 1900 aux atrocités nazies, Françoise Cloarec, Paula Jacques et Dominique Missika racontent ces femmes éclatantes au parcours tumultueux.

16h30 – Café littéraire
Galerie du conseil
Animé par Emmanuel Hecht

EN PARTENARIAT AVEC
lire

Françoise Cloarec

J’ai un tel désir, Stock

L’une, Marie Laurencin, est une peintre connue, ancienne maîtresse d’Apollinaire. L’autre, Nicole Groult, est une couturière talentueuse et créative, sœur de Paul Poiret et mariée à André Groult. Nous suivons leurs deux destins incandescents, leur histoire d’amour dans Paris, de 1907 au début des années vingt. Elles devancent leur temps, sans autre revendication que leur liberté et leur plaisir. Entourées d’Apollinaire, Picasso, Braque, Rousseau ou Picabia, elles ne laisseront personne briser leur entente qui durera toute la vie.

Françoise Cloarec est peintre, psychanalyste et écrivain. Elle a consacré plusieurs études à des femmes artistes telles que Séraphine de Senlis.

Paula Jacques

Plutôt la fin du monde qu’une écorchure à mon doigt, Stock

Louison Desmarais, une jeune femme sensuelle, se rend à Marseille afin d’embarquer pour Alger où l’attend son fiancé du moment ; mais nous sommes en juin 1940 et aucun bateau ne peut quitter la ville assaillie de réfugiés fuyant le nazisme. Désemparée, Louison fait la rencontre providentielle de Tonton, parrain de la mafia corse. Celui-ci, patriote et résistant de la première heure, va lui présenter un jeune Juif exalté d’idéalisme. Prise de passion pour ce garçon fait de l’étoffe des héros, la voici bientôt mère bravant la guerre et déjouant toutes les épreuves du sort.

Animatrice et productrice de radio, Paula Jacques a écrit une dizaine de romans et a reçu le Prix Femina 1991 pour Déborah et les Anges dissipés.

Dominique Missika

Les inséparables, Le Seuil

Elles sont trois sœurs : Madeleine, Denise et Simone Jacob, rescapées des camps de la mort. À la Libération, on fête les résistants, mais qui a envie d’écouter le récit des survivants ? Madeleine et Simone ne rencontrent qu’indifférence, incompréhension et gêne, alors elles se taisent. À partir de ses souvenirs personnels et d’archives inédites, l’auteure, qui a été proche de Simone Veil, devenue une icône républicaine, et de Denise Vernay, combattante inlassable de la mémoire de la Résistance et de la déportation, dévoile ici un pan intime et méconnu de l’histoire de ces sœurs admirables.

Dominique Missika est historienne. Elle a publié plusieurs ouvrages sur la France sous l’Occupation, dont L’institutrice d’Izieu.