Carole Martinez, une présidente engagée et inspirée

Lauréate de pas moins de sept prix littéraires dès son premier roman, Carole Martinez, extraordinaire conteuse, avait envoûté des milliers de lecteurs avec Le cœur cousu, un ouvrage âpre et merveilleux. Son second ouvrage, Du domaine des murmures, rafle, lui, le Goncourt des lycéens en 2011.

Son talent s’exprime également dans les scénarios de bande dessinée, avec la tétralogie Bouche d’ombre, illustrée par Maud Begon et publiée chez Casterman, où elle aborde les thèmes de l’occultisme et des fantômes à travers l’histoire de Lou, une jeune lycéenne qui, grâce à l’hypnose, voyage dans le temps et revit l’histoire de ses ancêtres. En 2019, sort le dénouement de la série, livrant la clef du secret dans un terrible périple.

Avec Les roses fauves, son dernier roman paru en août 2020, Carole Martinez libère ses personnages, morts et vivants, et embarque ses lecteurs à leur suite dans un monde épineux et baroque où le merveilleux côtoie le réel.

Carole Martinez vous donne rendez-vous le 3 juillet pour l’entretien inaugural du Salon qui sera l’occasion pour elle de revenir sur sa relation à l’Histoire et à la littérature. Elle proposera également tout au long du week-end une lecture de son roman Les roses fauves, une rencontre avec ses « amis en littérature » ainsi que d’autres moments privilégiés comme autant de jalons de sa présidence.